Un petit nouveau dans l'atelier.

c'est un étau limeur KLOPP 375  , pourquoi un étau limeur alors que la fraiseuse à remplacé ce type de machine depuis bien longtemps ?

Pour deux raisons , une pratique et l'autre sentimentale.

La première c'est pour faire du clavetage et la seconde est tout simplement que c'est la première machine que j'ai apris à utiliser lors de ma formation d'usineur il y à maintenant quelques années , j'étais en BEP/CAP opérateur régleur en systèmes d'usinage , c'était en 1986.

Tout commence par une annonce .

1

 Je suis tombé sur une personne charmante qui cédait son outillage et qui a fait un heureux.

2

 Le chargement à été facile comme d'habitude quand on a le matériel qui va bien .

3

 

4

 Je fais un bon arrimage , il fait quand même 950kg et il vaut mieux prévoir un éventuel coup de frein , surtout que la route est un peu enneigée en ce dimanche de décembre.

5

 Arrivé à la maison  le déchargement ne se fait pas aussi facilement que je le pensait  , une telle masse au bout de la chèvre n'est pas évidente à manipuler.

6

elingage KLOPP

 Le plan d'élinguage se trouve dans la doc technique trouvé sur le net.

7

Bienvenue dans ta nouvelle maison petit KLOPP

 

8

ça y est il est posé au sol , le reste du déplacement se fera sur des rouleaux 

9

10

reste à le nettoyer , il est enduit de graisse sur les surfaçes usinées ce qui l'a bien protégé de la rouille.

11Mais avant tout j'ai encore un peu de travail sur la restauration de la fraiseuse.

12Cet étau limeur n'a pas de boîtier de commande  , je vais donc lui refaire une armoire électrique. J'ai commandé un coffret métallique de 300x200x150 et le reste des composants électrique proviennent de machines mises au rebut chez le ferrailleur.