14

Sur la partie basse de la face avant de l'abri se trouve une cornière cintrée que je ne suis pas parvenu à former à partir d'un morceau de cornière de 15 profil à chaud.

Je vair donc la réaliser en usinage à partir d'une bride oxycoupée de 213 extérieur,178 intérieur en tôle de 15 mm d'épaisseur .

15

Pour ne pas changer de méthode , je soude à l'arc la bride sur un faux plateau qui se monte sur le nez de broche de la fraiseuse. Quatre petits points suffisent.

16

Dressage de la face et tournage du diamètre extérieur .

17

Tournage du diamètre intérieur à 180.5 mm.

18

la vidéo du tournage de l'épaulement

19

Il reste une marche de la valeur du rayon du raccordement qui sera fait à l'outil de forme .

20

L'outil à rayon est toujours délicat à affûter..........au bon rayon , c'est pourquoi je triche un peut en fabriquant ces outils avec des queues de fraises ou de taraud cassés , c'est de l'HSS . Je soude à l'arc le rond sur une barre de fer avec les angles de dépouille qui vont bien , l'angle de coupe est réalisé par la suite au touret à meuler.

21

C'est une fraise de 4 qui avec une queue de 8 qui est utilisée cette fois-ci. Je laisse assez de hauteur sur la partie active , pour avoir un peut de marge pour les différents affûtages .

la vidéo du tournage du rayon de 4 mm.

22

La cornière est finie , reste à la reprendre sur l'autre face après meulage des soudures.

23

La deuxième face est dressée en mors doux , En fait mon mandrin de 160 mm est trop petit pour maintenir cette pièce alors je monte le mandrin à mors doux de 200 mm de diamètre.

25

24

Voila une jolie cornière cintrée qui n'a jamais été droite.

26

27

Mise en place des pièces avant soudure à l'arc.

28

Il reste à faire un assemblage soudé avec coupe d'onglet entre le bas et le haut du cadre .

29

Je place le cadre avant sur l'autre pour prendre ma mesure exacte de la longueur et avoir un toit qui n'est pas vrillé .

30

Le petit chanfrein qui permet une bonne pénétration de la soudure.

42

Le cadre avant est fini , il reste à faire les trous de fixation de celui-ci sur les caisses à charbon.

31

Je vais faire la tôle qui ferme l'avant de la cabine , c'est du 1.2 mm sur lequel je fais une ébauche de l'arrondi avec une suite de trous réalisés avec un trépan de 21 mm .

32

Juste un petit coups de disque à tronçonner suffit à faire tomber la chute.

33

Le reste est fini au disque à lamelles .

35

Le bas de cette tôle est aux cotes finales mais le contour extérieur sera fini au lapidaire une fois la tôle rivetée .

34

C'est le moment de faire les contre-perçages des tôles supérieures des caisses à charbon.

36

Pour réaliser les ouvertures des hublot dans la tôle avant , je fabrique un faux plateau qui servira aussi au tournage des brides de renfort de ces ouvertures . Il est constitué d'une chute de tôle de 8 mm vissée et collé sur un rond de 20 mm . Le tout est tourné sans faux rond après assemblage.

37

Pour tracer le diamètre de perçage des trous de fixation des tôles j'utilise un outil à fileter que je tangente sur la diamètre extérieur , ensuite je le déplace de la valeur de la différence des deux diamètre divisé par deux.

38

Ce cercle servira au pointage des trous . Ce montage sert aussi de gabarit de perçage comme cela on est sûr que tout tombe en face .

39

40

Les deux tôles sont fixées par 16 vis de 2 pendant l'usinage .

41

Tournage du diamètre extérieur et intérieur sur la fraiseuse.

43

La section des brides est très fine.

44

Découpe des hublots

49

Je trace un cercle au diamètre du faux plateau avec un compas à deux pointes sèches pour positionner ce montage et réaliser les perçages de 2 pour les vis qui vont servir au maintien de la pièce pendant le tournage. 

45

Le montage est fixé sur la tôle.

46 const_travaux12

Bon , là je ne recommande vraiment pas cette méthode , c'est du genre dangereux et il faut être à ce que l'on fait pour ne pas avoir de problèmes . La fréquence de rotation est très faible pendant l'usinage pour ne pas se retrouver en présence d'un véritable moulin à légumes.

Il aurait été préférable d'utiliser une tête à aléser car dans ce cas c'est l'outil qui tourne , c'est moins dangerous .

47

Comme c'est le même montage qui à servi à percer les trous il n'y a pas de problème pour le montage.

48

Ca y est la loco peut enfin voir ce qui se passe devant.

50

Les brides de renfort sont rivetées sur la tôle , il faut y aller doucement car avec 6 mm de large , cette bride est assez fragile et risque de se déformer sous la pression de la presse à riveter .   

52

Le montage qui a servi à faire les ouvertures de hublots est tourné pour le rafraîchir et percé d'une nouvelle série de trous pour la réalisation des cadres porte verre.