Ces pièces sont réalisées à partir d’un brut découpé au laser dans de la tôle d'épaisseur 20 mm en acier demi-dur  .

76

77

La première opération consiste à dresser une face et tourner une ébauche du diamètre ce qui servira de référence pour la suite des opérations.

100_10201

La face avant de la roue est tournée sur un montage de reprise qui est fixé sur le nez de broche de la fraiseuse .

roue_avant_assemblage

un évidemment est fraisé en suivant un tracé ( il faut jouer des deux manivelles en même temps ) pour y loger le bossage de maneton .

En fait comme la face avant est conique , il faut faire un appuis bien plat pour le bossage qui est brasé ensuite .

Les rayons de la roue sont finis en arrondi à la meuleuse droite tout d’abord en réalisant un cassage d’angle à 45° puis en arrondissant le rayon à la lime et je termine par la toile émeri en bandelette que je passe à la façon d’un cireur de chaussures . 

Le contre-poids est issu d’un disque tourné conique pour s’ajuster sur la face avant de la roue .Ce disque sert à faire deux contre-poids .Il sera vissé par la face arrière de la roue par deux vis à tête fraisée.

roue_soud_e1

Pour la soudure du bossage de maneton un réchaud à gaz est là pour compléter la chauffe du chalumeau oxyacéthylénique qui est un peu juste pour une pièce de cette épaisseur (20 mm). J'ai fait un bon congé de soudure pour avoir l'aspect d'une pièce de fonderie une fois la roue peinte .Ce congé de soudure est meulé et limé pour qu'il soit bien régulier .

roue_face_arri_re

Ici les deux vis qui assurent la fixation du contrepoids.

roue_finie

Voila une jolie roue finie.

Après soudure la roue est passée au tour pour finir le calibrage de l'alésage pour avoir un ajustement précis avec l'arbre. Le diamètre extérieur du bandage sera repris une fois les deux roues montées sur l'axe d'essieu callées à 90°.

Bien sûr pour toutes ces reprises il faut prévoir une surépaisseur ,je laisse généralement 1 mm.