romubricoltout

27 mars 2006

La construction d'une locomotive à vapeur

Bienvenue sur le site de romubricoltout

lampe decau en 7p

Je suis en train de travailler sur un projet de lampe Decauville à l'échelle 1/3 pour le 7" . je posterai plus d'info prochainement .

 

 

 

Bonjour ,

 

je me suis lancé dans la réalisation d'une locomotive à vapeur et je vais vous montrer comment je la fabrique , ce n'est pas forcément la marche à suivre mais c'est comme ça que je fais la mienne ;-)

 

La machine réelle est une 020 DECAUVILLE pour voie de 60 cm qui date de 1918 et la maquette est à l'échelle 1/4.75 ,elle est prévue pour fonctionner à la vapeur vive.

L'écartement des rails est de 127 mm , on dit aussi 5" (pouces).

gravure

 

 Je suis membre de la Confrérie des Amateurs de Vapeur avec le N° 1528.

Allez faire une petite visite sur le site de la C.A.V en cliquant sur le logo ci-dessous .

 

                                    logo

Posté par romubricoltout à 21:28 - - Permalien [#]


Mon modèle

Quand je dit mon modèle , il ne s'agit pas de ma loco mais de celle faite par mon père il y a maintenant quelques années  .

df021.

Bien sûr elle me sert d'exemple et aussi de but à atteindre pour la réalisation de la mienne ,

mon modèle quoi !

Elle représente trois ans de travail , mesure 90cm de long et pèse 100 Kg.

Posté par romubricoltout à 22:13 - - Permalien [#]

Un peu d' histoire

Paul DECAUVILLE

(1846 - 1922)

Il est le promoteur d'un système de voie ferrée à l'écartement de 60 cm (mais aussi 40 cm et 50 cm à ses débuts). Ses usines étaient installées à Petit Bourg près de Corbeil. Il utilise du matériel à voie étroite dans des carrières de meulières (mais aussi mines, usines, exploitations agricoles, tramways ruraux, etc.).

Il inventa aussi la voie Decauville ce qui le rendit célèbre : elle est composée de traverses en acier rivées aux deux rails, ainsi la voie peut se décomposer en travées toutes faites facilement démontables et transportables. La renommée "Decauville" commença à l'exposition de 1889 au Champ de Mars. Le système s'exporte dans le monde entier (Australie, Java, Tunisie, Tonkin, ...).

Les réseaux Decauville sillonèrent les artères du Front français pendant la première guerre. Les Allemands avaient un système similaire mais à l'écartement de 70 cm. Des lignes "Decauville" sont toujours en service en France pour des chemins de fer touristiques .la_vraie

Decauville , c'est un réseau mais c'est aussi du matériel roulant comme cette jolie loco bleu.

J'aime bien cette couleur , je pense que ma loco finira bleu elle aussi .

p1d65t3

pdec65t

Voici une copie des plans de la machine réelle.

Posté par romubricoltout à 22:29 - - Permalien [#]

01 avril 2006

L'atelier

Voici le lieu où je réalise toutes les pièces de ma loco.

Ce n'est pas bien grand ( 4.7x3.5 m) mais c'est assez pour y caser un tour , une fraiseuse , une perceuse à colonne et plein d'autres outils de ferronnerie.

Le tour est très vieux ,je ne sais pas quand il est né mais une chose est sûre c'est que dans sa vie passée il était dans un dépôt SNCF au temps de la vapeur ,ça doit être pour cela qu'il m'aide bien dans la réalisation de la loco , ça lui rappel sa jeunesse .

tour1

La fraiseuse est ma super alliée , elle est du type horizontal et c'est bien pratique .

Toutes les pièces que je réalise sont bridées sur la table car je n'ai pas d' étau .Au bébut je pensait que l'étau était indispensable car à l'ecole on ne se sert pratiquement que de ça et à l'usage je fais tout avec deux brides. C'est aussi du fait que la fraiseuse est un modèle horisontal.

En plus si je mets un mandrin dans la broche et que je bride un outil de tournage sur la table , elle se transforme en super tour de précision.  Pour la petite anecdote , on a le même âge . Heureusement pour moi que je n'ai pas l'âge du tour ....   ;-)

fraiseusefraiseuse_romu1

La vue d'ensemble

2005_11_16_013


Posté par romubricoltout à 21:28 - - Permalien [#]

Passons aux choses sérieuses

Je vais vous montrer la construction de la locomotive depuis le début en mai 2005.

Posté par romubricoltout à 21:31 - Permalien [#]


Le chassis

Il est constitué de deux longerons qui sont réunis par un bloc avant , un bloc arrière et des entretoises.

Les longerons en tôle de 4 mm.100_1028

Le bloc arrière est fait en tôle de 10 mm mécanosoudé (soudure à l'arc , baguette de 3.15 ) avec une surépaisseur puis usiné pour garantir la géométrie de l'ensemble .

100_1035

le pièce sont solidement maintenue dans l'étau pour faire des chanfreins de 5x5

100_10341

100_10361

Les pièces sont chanfreinées pour permettre la pénétration de la soudure (  c'est important )

100_10371

un bon coup de soudure à l'arc et nous voila en présence d'une pièce bien solide , attention c'est chaud !

100_10381

Un petit passage à la fraiseuse pour mettre le bloc au côtes finales . Notez le super outil de chez pas cher : un barreau soudé sur un vieux cône  avec une plaquette carbure vissée au bout ( une simple vis  BTR suffit ) et nous voila en présence d'une fraise de 60 mm de diamètre .Je peux vous dire que lancée à 400 Tr/min les copeaux sortent tout bleu et que l'état de surfaçe est super.

100_10401100_10391

Posté par romubricoltout à 21:34 - - Permalien [#]

chassis 2

Le bloc avant est fait suivant le même principe mais comme il fait 150 mm de haut j'ai utilisé un outil de 160 mm de diamètre .Erreur , je m'en suis sorti mais ça vibre un peu et en plus on ne peut pas tourner vite .

Si c'était à refaire je prendrai plutôt un outil diamètre 60 mm en plusieurs passes.

100_10231

Avec seulement deux brides je fais la plupart de mes montages .

100_1021

On vois bien ici la longueur de l'outil.

A la suite de cela je l'ai désoudé et coupé tel qu'on le vois pour l'usinage du bloc arrière.

Posté par romubricoltout à 22:03 - - Permalien [#]

chassis 3

Les trois phases de l'usinage des trois entretoises.

100_10421

Le prisme est fait avec la fraise de chez pas cher et la rainure de 10 avec une fraise deux dents  de 10 mm .

100_10411

Une chose qui est bien avec la broche horizontale , c'est qu'on n'est pas gêné par le recyclage des copeaux quand on fait une poche .

Posté par romubricoltout à 22:10 - - Permalien [#]

chassis 4

longeron_1

On met les roues sur le châssis même pas fini .C'est l'impatience de voir à quoi ça ressemble.

chassis_mont_

Le châssis est enfin monté sur les blocs avant et arrière , la fixation est faite avec des vis FHC M5x10 et j'ai mis en place des goupilles mécanindus pour un positionnement parfait de l'ensemble .Il s'agit de la base de toute la machine et il serait dommage de partir sur un châssis gauche.

Posté par romubricoltout à 22:43 - - Permalien [#]

Les roues.

Ces pièces sont réalisées à partir d’un brut découpé au laser dans de la tôle d'épaisseur 20 mm en acier demi-dur  .

76

77

La première opération consiste à dresser une face et tourner une ébauche du diamètre ce qui servira de référence pour la suite des opérations.

100_10201

La face avant de la roue est tournée sur un montage de reprise qui est fixé sur le nez de broche de la fraiseuse .

roue_avant_assemblage

un évidemment est fraisé en suivant un tracé ( il faut jouer des deux manivelles en même temps ) pour y loger le bossage de maneton .

En fait comme la face avant est conique , il faut faire un appuis bien plat pour le bossage qui est brasé ensuite .

Les rayons de la roue sont finis en arrondi à la meuleuse droite tout d’abord en réalisant un cassage d’angle à 45° puis en arrondissant le rayon à la lime et je termine par la toile émeri en bandelette que je passe à la façon d’un cireur de chaussures . 

Le contre-poids est issu d’un disque tourné conique pour s’ajuster sur la face avant de la roue .Ce disque sert à faire deux contre-poids .Il sera vissé par la face arrière de la roue par deux vis à tête fraisée.

roue_soud_e1

Pour la soudure du bossage de maneton un réchaud à gaz est là pour compléter la chauffe du chalumeau oxyacéthylénique qui est un peu juste pour une pièce de cette épaisseur (20 mm). J'ai fait un bon congé de soudure pour avoir l'aspect d'une pièce de fonderie une fois la roue peinte .Ce congé de soudure est meulé et limé pour qu'il soit bien régulier .

roue_face_arri_re

Ici les deux vis qui assurent la fixation du contrepoids.

roue_finie

Voila une jolie roue finie.

Après soudure la roue est passée au tour pour finir le calibrage de l'alésage pour avoir un ajustement précis avec l'arbre. Le diamètre extérieur du bandage sera repris une fois les deux roues montées sur l'axe d'essieu callées à 90°.

Bien sûr pour toutes ces reprises il faut prévoir une surépaisseur ,je laisse généralement 1 mm.

Posté par romubricoltout à 23:00 - - Permalien [#]